Culture
Les 5 articles que vous avez preferés en 2019
Roseaux, magazine féministe





L’année 2019 touche à sa fin, l’occasion pour nous de compiler les articles qui vous ont le plus plu cette année. Au programme, des articles sur la bipolarité, sur le sexisme dans les applications de rencontre ou chez la sexologue, et un peu de légèreté avec des séries féministes à binge-watcher pendant les fêtes.
Merci pour vos lectures, vos commentaires, vos soutiens, ça compte beaucoup ! A très vite pour de nouveaux articles, et n’oubliez pas que vous pouvez également participer de façon ponctuelle, avec des témoignages, des articles de fond, ou des illustrations. Prenez soin de vous !

La mégère ou le paillasson

« Et, quand il arrive, il se peut que la féministe que tu es se sente perdue parce que si l’éducation et la pédagogie ne marchent pas, alors que faut-il faire ? En ce qui me concerne, j’ai décidé d’accepter d’être une mégère à qui « on ne peut plus rien dire » pour ne plus être qu’un paillasson. »

À lire ici


13 séries féministes pour ambiancer ton été

Toute l’équipe de Roseaux s’est réunie pour te parler des séries qui la font vibrer en ce moment, à base de personnages de femmes fortes, badass, et complexes.

À lire ici


Itinéraire d’une bipolaire

Je n’ai jamais couché sur papier l’histoire de ma maladie. D’abord, parce que la dépression dans laquelle je suis plongée depuis plusieurs années a tendance à s’approfondir lorsque j’y repense en détail. Et aussi parce que certaines choses que j’ai vécues continuent à me faire souffrir de temps à autre cinq ans après.

À lire ici


« L’Amour sous algorithme » : quand Tinder perpétue le sexisme

Après une rupture, la journaliste Judith Duportail s’inscrit sur l’application de rencontres Tinder. Entre rendez-vous ratés, désillusions et histoires qui ne commenceront jamais, elle s’engouffre dans une enquête qui révèlera bien plus qu’un algorithme.

À lire ici


Lettre à une sexologue

« Je suis venue vous consulter il y a quelques mois. Je vous écris aujourd’hui car je n’avais pas trouvé le courage jusque là de m’adresser de nouveau à vous. J’ai en effet très mal vécu la séance de « sexologie » que vous m’avez proposée. J’ai souvent pensé qu’il était nécessaire de faire des retours aux docteur·e·s que l’on voit, surtout lorsque l’expérience a été néfaste. « 

À lire ici



SI VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE, VOUS POUVEZ SOUTENIR ROSEAUX AVEC UN DON SUR TIPEEE.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *