Culture Féminisme LGBTQ+ Racisme
La sélection féministe de livres épatants à offrir à Noël !
Roseaux, magazine féministe





Cet article fait partie du dossier "Roseaux lit".
Noël approche, tu n’es pas très en avance et un vent de désarroi commence à souffler sur ton portefeuille… Pas de panique ! Roseaux t’a concocté une petite hotte de livres illustrés à distribuer aux petit∙e∙s et aux grand∙e∙s. Tu y trouveras trois albums jeunesse et trois bandes dessinées à mettre entre toutes les mains, même celles de ton petit-cousin allergique au rose ou celles de ta tante qui n’a jamais entendu le mot intersectionnalité.

Pour chaque livre, nous avons mis le lien du site leslibraires.fr, un site qui permet d’acheter des livres en ligne dans des librairies puis de se les faire livrer, et ainsi de soutenir les librairies indépendantes.

 

 

Des albums jeunesse qui prennent au sérieux les enfants !

 

Comme un million de papillons noirs
de Laura Nsafou et Barbara Brun, éditions Cambourakis

Inspiré d’une phrase de Toni Morrison et de discriminations subies par l’autrice, cet album aux illustrations aériennes et minutieuses parle des cheveux « semblables à un million de papillons noirs ». Adé, une petite fille noire, subit moqueries et brimades car elle porte ses cheveux au naturel. Difficile alors de s’accepter, de trouver son afro belle et de la porter fièrement…

Pour développer la bienveillance et l’estime de soi, promouvoir une littérature jeunesse avec des vrais enfants de la vraie vie (et surtout représenter des enfants noirs qui ne sont pas uniquement rattachés aux thématiques de l’Afrique ou de la migration) et repousser des diktats de beauté impossible, cet album est à mettre entre toutes les mains !

Les illustrations de Barbara Brun accompagnent à merveille la prose délicate et les métaphores fleuries et poétiques de l’autrice Mrs Roots avec en bonus, la découverte de son compte Twitter, qui déconstruit le racisme systémique ancré jusque dans la racine des cheveux des petites filles.

Dès 5 ans, 36 pages, 14 €
Acheter ce livre

 

Ni poupées ni super-héros
de Delphine Beauvois et Claire Cantais, éditions La Ville brûle

Parce qu’il n’est pas toujours facile d’expliquer aux enfants la complexité du monde dans lequel nous vivons, les éditions La Ville brûle ont créé la collection « Jamais trop tôt » dans laquelle sont proposés des ouvrages pour les enfants à partir de 4 ans, afin de les sensibiliser aux problématiques qui sont déjà les leurs. Ni poupées ni super-héros, sous-titré « Mon premier manifeste antisexiste », prend le parti de remettre en question les stéréotypes de genre. Dans ce bel album coloré aux illustrations pleines de vie, il est hors de question que les filles se taisent, que les garçons s’interdisent de pleurer ou que chacun∙e soit cantonné∙e à un domaine d’activité. Au contraire, les petites filles revendiquent leur droit à parler fort, refusent de jouer à la poupée si elles n’en ont pas envie, et les petits garçons ont le droit de recevoir, eux aussi, des câlins.

Dans cet ouvrage inclusif qui met en scène des enfants blancs comme racisés, filles comme garçons, les deux autrices encouragent enfants et parents à remettre en question les représentations habituellement proposées. Cet album est une petite pépite éducative, à la fois pertinente et drôle, qui ravira les plus jeunes mais aussi les grand∙e∙s !

Dès 4 ans, 56 pages, 15 €
Acheter ce livre

 

Princesse Kevin
de Michaël Escoffier et Roland Garrigue, éditions P’tit Glénat

Kevin est un garçon qui rêve d’être une princesse. Malheureusement, il n’est pas facile de porter du rose et des robes lorsque l’on est un petit garçon dans notre société. Qu’à cela ne tienne, Kevin profite du carnaval pour se déguiser tout en passant inaperçu. Aidé par une de ses amies, il se transforme donc en une princesse digne d’un conte de fées, le temps d’une journée. Si la couverture de Princesse Kevin reproduit tous les clichés de l’album girly et 100 % fille – avec sa couverture rose et ses paillettes – c’est une tout autre histoire qu’il dissimule. Michaël Escoffier et Roland Garrigue ne racontent pas seulement l’histoire d’un petit garçon déguisé en princesse le jour du carnaval. Ils dépeignent également les moqueries dont il fait l’objet, sa décision de passer outre pour pouvoir être qui il veut. Les auteurs montrent aussi ce qui se cache derrière les robes de princesse : les injonctions à se tenir droit∙e, les douleurs physiques à cause de tenues inconfortables et les discriminations subies. Un bel album qui permet de poser des questions avec humour et sensibilité, tout en enfonçant quelques portes au passage.

Dès 3 ans, 32 pages, 11 €
Acheter ce livre

 

Et pour prolonger ton temps de découverte de la littérature jeunesse engagée et subversive, ici la chronique de l'album Les filles d'Agnès Rosenstiehl et une liste non exhaustive de livres à explorer :

- Histoire du soir pour filles rebelles (empowerment)
- Tu seras ma princesse (féminisme)
- Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon (genre)
- Jean a deux mamans (homoparentalité)
- Et avec Tango, nous voilà trois ! (homoparentalité)
- Olivia, reine des princesses (sexisme)
- Le bus de Rosa (racisme)
- Les règles, quelle aventure ! (tabou des règles)

 

Des bandes dessinées pour lier plaisir d’offrir et militantisme…

 

Féministes – Récits militants sur la cause féministe
d’Annaïg, Sarah Ayadi, Aurélie Bévière, Claudia les mains rouges, Ingrid Chabbert, Anne-Perrine Couët, Elvire De Cock, Marie Gloris Bardiaux-Vaïente, Julie Gore, Laurier the fox, Valérie Lawson, Louison, Morgane Parisi, Christelle Pécout, Jeanne Puchol et Théa Rojzman, éditions Vide Cocagne

 

Que signifie le mot « féminisme » et qu’en est-il du combat jogging versus robe en dentelle blanche ? Qu’est-ce que l’intersectionnalité ? Que pense Jade, étudiante et travailleuse du sexe, de la pénalisation des clients ? Spoiler alert : principalement que si le capitalisme est terriblement dégradant, la prostitution en revanche ne l’est pas…

De l’érotisation des corps féminins dans les jeux vidéo (expliqués brillamment à travers le prisme de la représentation des nus dans les tableaux) en passant par des planches sur le vagin, la transidentité, le viol ou encore l’écriture inclusive, cette bande dessinée est une ode aux récits des femmes, de toutes les femmes, produite par quinze autrices et un auteur transgenre.

La diversité des sujets abordés et des illustrations est une vraie force de ce projet collectif, mêlant témoignages, explications scientifiques, théories du genre et du féminisme. Tantôt drôle (le harceleur de rue, siffleur et faux dragueur, transformé en un minuscule cafard qui finira très vite écrasé par une chaussure à talon), souvent lucide (les réflexions de Christelle Pécout au sujet de l’asiatitude sont d’une grande finesse d’analyse sur les stéréotypes que son physique engendre), parfois émouvant (Laurier the Fox retraçant son calvaire administratif ou l’impossibilité d’aller chercher son enfant à l’école lors de sa transition) ou encore très sérieux (tw planches sur le viol), ce manifeste prône une bande dessinée féministe – et non une bande dessinée féminine – pour explorer tous les sujets militants en profondeur. Voici la lutte parée de ces plus incisifs coups de crayons pour un féminisme moderne et indispensable !

Collection « Soudain », 133 pages, 17 €
Acheter ce livre

 

I have a dream, 52 icônes noires qui ont marqué l’Histoire
de Jamia Wilson et Andrea Pippins, éditions Casterman

 

Que leur engagement soit politique, artistique, culturel, scientifique ou très franchement militant, ces 52 personnages historiques et personnalités contemporaines noires sont des références incontournables.

Chimamanda Ngozi Adichie, Joséphine Baker, Nina Simone, Serena et Venus Williams, Nelson Mandela, Katherine Johnson, Michelle Obama, Rosa Parks, Louis Armstrong…
Iels ont marqué leur temps, leur domaine et l’histoire des Noir.e.s dans le monde. Certain.e.s sont très célèbres, d’autres moins connu.e.s du grand public français (ce qui promet donc quelques découvertes !), tels que Harriet Tubman, militante en faveur de l’abolition de l’esclavage afro-américain, Bessie Coleman, première femme noire pilote, ou encore Mo Farah, athlète d’origine somalienne détenant quatre titres olympiques à son actif.

Chaque destin exceptionnel a droit à une citation, un portrait dessiné et une biographie détaillée de sa vie et de ses actions.

Sous fond de couleurs pop pétillantes, la galerie de portraits mythiques offre une belle approche des personnalités publiques – le plus souvent afro-américaines, il faut le préciser -, source d’empowerment et de culture ! En plus, il y a Beyoncé…

Jeunesse, 64 pages, 14,95 €
Acheter ce livre

 

Les sentiments du prince Charles
de Liv Strömquist, éditions Rackam

 

Voici un essai qui décortique les relations hétérosexuelles, s’interroge sur la notion de fidélité et remet en question l’amour érigé au rang de religion.

En se basant sur les histoires de couple de personnalités célèbres : Mileva Maric évincée des recherches sur la relativité par Albert Einstein, Whitney Houston embourbée dans une relation toxique avec Bobby Brown, Nancy Reagan devenue la boniche de Ronald Reagan, etc., l’autrice-illustratrice suédoise décrypte les mécanismes sociaux du féminin et du masculin.

Avec ironie et non sans quelques extrapolations, le trait naïf de Liv Strömquist déconstruit les schémas patriarcaux imposés par le couple pour réfléchir à nos désirs de propriété sur autrui – notamment sur son corps et ses relations sexuelles, pour se défendre des reproches incessants faits par les hommes gorgés de pouvoir et pour rire des chansons d’amour si emblématiques et pourtant si absurdes (It’s a ritual construction, I belong to you… You belong to me !) (non).

136 pages, 19 €
Acheter ce livre

 

S'il te reste encore quelques cadeaux de dernière minute à trouver, voici quelques idées supplémentaires :

- Contrecoups - Malik Oussekine (racisme)
- Paroles d'honneur (sexualité)
- Culottées, tomes 1 et 2 (féminisme)
- Emmett Till (racisme)
- Commando Culotte (féminisme)
- Un autre regard (féminisme)
- Idéal Standard (féminisme)

Dans toutes les bonnes librairies !

 



SI VOUS AVEZ AIMÉ CET ARTICLE, VOUS POUVEZ SOUTENIR ROSEAUX AVEC UN DON SUR TIPEEE.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *